Bienvenue sur le site officiel de ...
Réalisation WISH.bzh

Dernières actualités

Depuis le 05 novembre 2020, l’ensemble du département de la Loire Atlantique est classé à un niveau de risque « élevé ».

 

1/ La surveillance renforcée de la mortalité d’oiseaux sauvages est un outil majeur pour le suivi de la propagation de l’Influenza Aviaire. Cette veille sanitaire permet de prendre rapidement en compte l’apparition du virus sur un territoire et d’adapter au mieux les mesures de protection, notamment pour les acteurs de la filière avicole, dont le seul objectif est de stopper la propagation du virus.

Ainsi, pour rendre cette surveillance sanitaire opérationnelle, il est essentiel que chacun signale la découverte de cadavres d’oiseaux sauvages, à savoir :
    • Dès le 1er cadavre d’anatidés (cygnes, canards…), de laridés (goélands, mouettes…), de rallidés (foulques, râles…), d’échassiers et de rapaces.
    • En présence d’une mortalité groupée pour toutes les autres espèces d’oiseaux.

A la découverte d’une mortalité d’oiseaux, contacter rapidement le service départemental de Loire-Atlantique de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) :
    • Par téléphone : 02-51-25-07-87
    • Par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour éviter tout risque de propagation du virus, les cadavres ne doivent surtout pas être déplacés afin de permettre aux agents de l’OFB de mener leur enquête sur place. Malgré tout, ce virus ne présente aucun risque pour la santé humaine, n’étant très contagieux que pour les oiseaux.

2/ Il faut également mettre sous filet les oiseaux, interdiction de rassemblements d’oiseaux, d’utilisation des appelants ou de lâcher de gibier à plumes sur l’ensemble du département.

Les basses cours détenues par les particuliers, doivent être confinés dans un bâtiment ou protégés par la pose de filets permettant d'empêcher tout contact entre les volailles et les oiseaux sauvages.

La mise en œuvre de ces mesures est essentielle pour éviter l'installation et/ou la propagation de ce virus sur notre territoire et protéger les élevages contre le risque qu'il représente. Ce virus est en effet susceptible d’entraîner de fortes mortalités des volailles d’élevages.

Pour toute information complémentaire :  Direction départementale de la protection des populations / Services Vétérinaires Santé et Protection Animales - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 02 40 08 87 09).

 

Communiqué à télécharger

Carte des communes à riques particuliers

carte LA 11 2020

 

 

BANNIERE GESTES BARRIÈRES 002